Comment naît un parfum ? Sans s’appeler Jean-Baptiste Grenouille, on a tous eu envie de connaître un jour la genèse d’une fragrance.

Sébastien Béguin, gérant des Essentiels, avait bien une idée en tête pour prolonger l’expérience sensorielle de l’Huile de lumière avec une huile de parfum naturelle. À l’issue d’une formation sur la connaissance olfactive chez Cinquième Sens, à Paris, il voulait être épaulé par un « vrai » nez. « Dès qu’on parle parfum, il y a toujours un lien qui s’opère, constate Isabelle Ferrand, directrice de Cinquième Sens. Au fil de la formation que je lui ai dispensée, on a parlé de plus en plus de son projet de parfum, qu’il a commencé par expérimenter seul dans son laboratoire. Puis il a souhaité que l’on travaille à deux nez et quatre mains, dans les règles de l’art de la parfumerie ! Lui formulait ses essais, que nous évaluions. »

Une huile de parfum à base d’ingrédients 100 % naturels

Avec une contrainte, et pas des moindres : n’avoir recours qu’à des ingrédients 100 % naturels, sans molécules de synthèse, sur une base d’huile. « Cela implique de ne pas utiliser d’absolues, dont l’extraction nécessite l’utilisation d’un solvant, explique Isabelle Ferrand. Cette démarche était totalement nouvelle pour moi et il a fallu innover pour rendre la vanille compatible avec l’huile. »

Jean-Marie Prufer, responsable de la fabrication chez Les Essentiels, a eu l’excellente idée de faire macérer des gousses de vanille de Madagascar dans de l’huile végétale de jojoba. Il a dû inventer un système de filtration (voir la vidéo sur Instagram). « La maturation est plus longue avec des ingrédients naturels, poursuit Isabelle Ferrand, et l’harmonisation plus difficile à trouver. »

Un véritable parfum autour des agrumes et du patchouli

Selon Claire Lonvaud, consultante marketing chez PassionNez, à Grasse, cette innovation a apporté une note gourmande au Parfum de Lumière, qui se classe dans la famille orientale. « Nous devions respecter une cohérence avec la gamme des Cosmétiques de Lumière. Associée à l’amande amère, la vanille fait parfaitement le lien entre la note de tête hespéridée – le duo zesté et frais du pamplemousse et de la bergamote … – et les notes de fond boisées intenses du patchouli, mêlé au cèdre, au santal et au vétiver. Elle sublime le parfum, apporte de la douceur et un sillage incomparable pour un véritable voyage olfactif tout au long de la journée. »

À la structure olfactive de l’Huile de Lumière ont été ajoutées des épices (giroflier Madagascar, cannelle écorce de Ceylan) et du néroli en notes de cœur, celles qui donnent la personnalité du parfum. La note poudrée a quant à elle été obtenue avec des graines de carotte, les seules compatibles avec une base huile.

Une synergie entre un soin et un parfum naturels

« Grâce à la présence de l’huile de jojoba et d’huiles essentielles 100 % naturelles de haute qualité, on apporte des propriétés qui vont au-delà du parfum, se félicite Claire Lonvaud. Pour autant, il s’agit d’un vrai parfum et pas seulement du parfumage d’un soin. »

Pour faciliter son utilisation, le Parfum de Lumière (voir la vidéo sur Instagram) est proposé en roll on. « Avec un parfum à base d’huile, le parfumage est plus intimiste, conclut Isabelle Ferrand. On se parfume avant tout pour soi et ses proches. Très construit sur ses notes de fond, le Parfum de Lumière n’en présente pas moins une très bonne ténacité. Un parfum 100 % naturel fait plus de « bruit », il n’est pas linéaire et présente de nombreuses facettes à tous les moments de la journée. »